En masse vers le Vatican !

Des Haïtiens vivant aux Etats-Unis et au Canada s’envolent massivement cette semaine vers le Vatican pour assister, ce samedi 22 février 2014, à la cérémonie d’élévation de monseigneur Chibly Langlois au rang de cardinal. Dès mardi, plusieurs délégations haïtiennes ont quitté l’Amérique à partir des aéroports de New York, de Boston, de Montréal, etc.

IMG_1788[1]

Il fait bon à New York, ce jeudi 20 février. Les délégations haïtiennes arrivent de toute part à l’aéroport international John Fitzgerald Kennedy (JFK) pour ne pas rater le vol de 4h 45 p.m. (heure de New York) de la compagnie Alitalia, branche de Delta Airlines en Italie. L’avion devrait atterrir à Rome vers 7 heures  du matin (heure de l’Italie) le lendemain. Soit huit heures et demie de vol, plus le décalage horaire.

Il est trois heures passées. Dans la salle d’attente du terminal 1 de l’aéroport JFK, les membres de la délégation des parents du cardinal arrivent l’un après l’autre, échangent des salutations, avant d’aller se faire enregistrer auprès des agents de la compagnie aérienne.

Les cousins, les cousines, les tantes, les oncles, les neveux et les nièces du premier cardinal haïtien sont tous très excités à l’idée de se rendre au Vatican. Dans son manteau couleur rouge vive, la tante de 96 ans du cardinal Chibly Langlois, Lucie B. Moïse, est visiblement très heureuse de réaliser ce voyage et de pouvoir, par la même occasion, revoir plusieurs de ses neveux et nièces qui arrivent du New Jersey, du Connecticut, de Bronx, etc. Elle-même vit à Manhattan et dit qu’elle ne pouvait pas manquer l’occasion d’assister à l’élévation de son neveu au rang de cardinal.

Pour sa part, Jude Augustin, cousin du cardinal, se dit être sous le choc depuis la nomination de monseigneur Langlois par le pape François. « Notre oncle Gaston Franck lui disait toujours qu’il deviendrait cardinal un jour. Donc, lorsque la nouvelle est arrivée, nous avons tous été très émus de constater que notre oncle disait vrai…», se souvient le secrétaire de la Fraternité Valléenne de New York, une organisation d’Haïtiens originaires de La Vallée de Jacmel évoluant à New York depuis près de 40 ans.

« J’ai été la première à apprendre la nouvelle sur BBC vers 8 heures du matin le 12 janvier alors que monseigneur Langlois ne l’a appris que vers 2 heures de l’après-midi, se félicite Mimose Courtois, l’air triomphant. La cousine par alliance du cardinal croit que cette nouvelle a un peu soulagé la peine de tous les Haïtiens, principalement cette peine liée à la célébration du quatrième anniversaire du séisme de 2010. Elle en remercie Dieu.

C’est manifestement une expérience extraordinaire et une occasion à ne pas manquer pour tous les parents du cardinal. Ils sont plus d’une vingtaine à arriver à l’aéroport, ce jeudi. Et ils ne sont pas les seuls. Des amis de la famille Langlois ainsi que d’autres délégations haïtiennes attendent le même vol. Plusieurs prêtres haïtiens vivant aux Etats-Unis sont également de la partie.

Il faut souligner aussi que, la veille, une délégation de huit personnes ayant à sa tête le prêtre Penn Churchill de l’église Saint-Charles de Bridgeport (Connecticut) a pris le vol de 10 h p.m. à l’aéroport JFK. Cette délégation était composée de quelques membres de l’église de Bridgeport et de celle de Queens, dont Marie Calixte Labbé, présidente de la Fraternité Valléenne de New York et Victoire Legerme, présidente de la Fraternité Valléenne de Connecticut. Le cardinal lui-même étant originaire de La Vallée de Jacmel, il est évident que beaucoup de Valléens ont tenu à faire le déplacement.

« Quand la nouvelle a été annoncée au sein de notre église, je me suis dit que cette occasion ne se présenterait pas deux fois et qu’il n’était pas question de la rater, s’exclame Margareth Milien, qui a dû annuler tous ses projets pour le mois de février afin de pouvoir réaliser ce voyage. Dans la voiture qui l’emmène du Connecticut à New York, mercredi sous la pluie, cette femme dans la cinquantaine, vivant aux USA depuis plus de 40 ans, confie n’avoir jamais été aussi excitée de toute sa vie, malgré sa peur de l’avion.

Le même jour, une délégation  de 11 personnes avaient quitté l’aéroport de Boston à 9 h p.m., tandis qu’une autre devait quitter Montréal le lendemain.

Bien entendu, d’autres délégations arrivaient également d’Haïti. De plus, plusieurs autres compatriotes se rendent au Vatican de manière individuelle.

IMG_1776[1]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s