Camp-Perrin a célébré la Journée internationale de la femme

Les femmes ont fêté grandiosement à Camp-Perrin à l’occasion de la journée qui leur est consacrée par les Nations unies. Des milliers de femmes se sont mobilisées dans l’enceinte du Centre des frères Thomas de Camp-Perrin pour accueillir la ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, qui s’était fait accompagner d’une délégation de parlementaires, d’autorités locales et de membres d’organisations internationales.

C’était l’occasion pour les femmes de cette communauté, ainsi que d’autres femmes venues d’ailleurs, d’exprimer leurs besoins et de plaider pour le respect de leurs droits. La ministre à la Condition féminine s’est félicitée des progrès enregistrés dans le domaine de la participation des femmes dans la vie politique et des postes de responsabilité au sein du gouvernement actuel. Elle a encouragé la population à élire beaucoup plus de femmes au Parlement.

Mme Mézile a plaidé pour l’autonomisation économique des femmes haïtiennes. En ce sens, elle a promis de mettre sur pied bientôt des « maisons de femmes » dans la commune des Cayes.

La ministre Mézile a été l’actrice principale de cette célébration, mais c’est le député de Maniche / Camp-Perrin qui a reçu le plus d’honneur durant cette cérémonie. Ogline Pierre a été couronnée par les organisations de femmes de sa circonscription pour « avoir su satisfaire les attentes de ses mandants ». Emue, cette dernière a versé des larmes de joie, heureuse de ce que cette activité ait été réalisée dans  sa commune. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s